Jardiner
Laisser un commentaire

Eau, source de vie

Selon nos rapports statistiques hautement scientifiques, l’angoisse numéro un des apprentis jardiniers concernerait l’or bleu, inestimable source de vie de nos amies les plantes. En effet,toute rencontre avec nos clients débute ou se termine immanquablement par cette série de questions à mille points :

“Là euh… faut tu que j’arrose ça tout le temps ?
Genre beaucoup d’eau ?
Comme à chaque jour ?
Mettons que j’oublie là…?
Je peux tu la noyer ?
Comment ça marche cette affaire là ? “

C’est normal de s’en faire. S’il y a bien une chose que l’on apprend enfant en cours d’écologie de la vie, c’est qu’une plante a besoin d’eau. En fait, la diète de la plante est en générale assez simple : une belle assiette de soleil et un grand verre du précieux liquide. Comment grand le verre d’eau, à quelle fréquence ? C’est ici que cela se complique.

Ma première réponse est toujours là même : Il n’y pas de formule secrète. Chaque plante, chaque environnement, chaque jour est différent. Pour s’assurer que notre potager mûrisse et se porte bien, il faut, croyez-le ou non, passer du temps avec lui. À l’instar d’un Robert Redford qui nous a prouvé que chuchoter à des chevaux peut être viril, nous devons à notre tour tendre l’oreille aux jardinières et murmurer sous le feuillage. Sans blague, il faut communiquer avec ses plantes. Étant donné que chaque situation est différente, le meilleur truc est de rester à l’affût. Votre plante est votre enfant, vous avez le droit d’enfoncer vos doigts dans son carré de terre, tester l’humidité. C’est réellement le meilleur moyen de s’assurer et au fil du temps, on connaît les caprices. Bien sûr, d’ici à ce que vous échangiez mondanités et parliez chlorophylle, il y a quand même quelques règles de base à savoir.

Quand arroser ?
Beaucoup de personnes pensent qu’il faut arroser à chaque jour. Certains plants en ont besoin, surtout les jeunes pousses. Il est préférable toutefois d’arroser moins souvent mais en grande quantité. Prendre l’habitude de donner un peu d’eau à chaque midi par exemple est peut être plus pratique selon votre horaire personnel mais moins efficace au niveau du jardin. En plein été, la petite quantité d’eau s’évaporera, la chaleur l’emportera. Lors des canicules, il vaut mieux arroser le soir pour que la plante se nourrisse pendant la nuit et qu’il n’y ait aucune perte. À l’annonce de nuits froides, on préfère alors la période du repas au petit matin et on évite le gel.
Par contre, les seuls plants qui demandent un arrosage plus fréquent sont ceux à racines superficielles, c’est-à-dire qui ne vont pas en profondeur, comme la laitue ou le céleri. Faites leur alors des petits coucous plus rapprochés avec votre arrosoir et vous aurez de belles salades.

En quelle quantité ?
Encore une fois, cela dépend de bien des choses. La température et les conditions climatiques sont des facteurs clés. Croyez-nous, vous allez commencer à écouter Météo Média pour autre chose que la planification du port de votre paire de short ! S’il pleut, s’il fait chaud, si le temps est sec, il faut arroser en conséquence de ces situations.
Ensuite il y a aussi le type de plantes que vous avez. Les asperges ou l’oignon par exemple sont moins gourmands mais les plants aux racines profondes sont eux de vrais gloutons. On les reconnaît par leurs grandes feuilles nombreuses et règle générale quand on mange le fruit, c’est qu’il y a un grand besoin d’eau. On arrose donc en grande quantité tout ce qui est aubergine, courge, poivron, bette à carde et bien sûr tomate.

Comment arroser ?
Cela peut sembler stupide mais oui il y a des bonnes et surtout des mauvaises façons d’arroser. La meilleure méthode est celle qu’on dit au goulot, c’est-à-dire à l’aide d’un tuyau sans pomme ou d’un arrosoir, alors qu’on forme un filet d’eau. L’idéal est d’arroser directement au pied, cela évite la propagation de mauvaises herbes ainsi que la perte par évaporation. Si ce n’est pas possible, on fait couler directement au niveau de la terre. Arroser par aspersion n’est pas idéal car on mouille d’avantage les feuilles et si vous vous rappelez vos cours de biologie, les plantes boivent par les racines ! C’est parfois la raison pour laquelle vous voyez des tâches jaunes sur les feuilles de vos plants, c’est que l’eau et le soleil ont fait brûler votre bébé. L’exception à la règle (car il y en a toujours) serait la salade. La salade aime être spéciale, elle ne prend pas de bain, elle prend des douches. On répond donc à ses caprices et on la laisse à la mi-ombre.
Aussi, il est préférable de nourrir avec de l’eau tempérée. L’eau froide, ça choque, même pour les plantes.

Garder espoir
Oui, il est important de garder foi. Il m’est arrivé d’oublier d’arroser une plante bien-aimée et au retour de retrouver son feuillage flétri et son regard, il me semblait, plein de jugement. Je la croyais condamnée. Heureusement, ma sage mère eut tôt fait de me rassurer en arrosant bien ma martyre malgré son état. Et c’est comme si je vivais une résurrection. Peu de temps après, elle avait retrouvé sa fière allure et on était réconciliées.

Au final, il ne faut pas se décourager. Il y a beaucoup d’essais en jardinage, et il est normal de faire des erreurs. Si on est à l’écoute toutefois, il est rare que ces dernières soient fatales. Il y a toujours moyen de redresser la situation et de s’ajuster. Sur ce, nous vous laissons donc à l’intimité de votre jardin et vous souhaitons de très belles conversations avec votre parterre de légumes.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans : Jardiner
Avec les tags : , ,

par

Puis il y a moi. Toute ma vie j’ai grandi sur une terre entourée de champs, d’une forêt et d’un étang à castor, à l’intersection d’un rang et d’une montée. Il y a eu le tracteur, les serres, les fleurs, les chèvres, la «bouette», les chevaux. C’était beau, on a été choyé ma soeur et moi. Pourtant, je n’ai jamais eu l’idée de reprendre l’entreprise familiale. C’est plutôt la ville qui me tentait trop, moi le mouton noir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s